Géothermie : installation, entretien, dépannage

pompe a chaleur geothermique terga
pompe a chaleur geothermique terga

Nous sommes installateur de géothermie verticale et horizontale dans les Bouches du Rhône et le Var.

 

Notre entreprise intervient principalement dans les villes de Marseille, Aix en Provence, Salon de Provence et Toulon pour l'installation, l'entretien et le dépannage de géothermie de toutes marques.

 

Notre entreprise est partenaire des fabricants de géothermie : Ajtech, Atlantic, Ciat...

 

La pompe à chaleur géothermique est un système de chauffage écologique, fiable, et garantissant des performances élevées toute l'année. De plus l'installation de géothermie est éligible aux aides de l'état : crédit d'impôt de 30% et prêt à taux zéro.


Fonctionnement de la géothermie

Le chauffage par pompe à chaleur géothermique consiste à utiliser les calories présentent dans le sol pour les restituer dans un circuit de chauffage hydraulique.

 

Le principal avantage de la géothermie est que la pompe à chaleur ne subit pas les variations climatiques. La température du sol ou d'une nappe phréatique reste à peu près constante toute l'année.

Tous ces éléments font que les pompes à chaleur géothermiques sont les plus économiques en terme de consommation de chauffage.

 

Cependant l'installation d'une géothermie nécessite une étude approfondie du terrain. La pose d'un chauffage géothermique doit être réalisée par un installateur qualifié.

Le captage des calories dans le sol peut s’effectuer de plusieurs manières. Les différents types de capteurs géothermiques permettent de s'adapter à la configuration de chaque logement.


La géothermie à captage horizontal

Des capteurs sous forme de tuyaux (PE) sont enterrés sous terre à une profondeur hors gel (80 cm pour les Bouches du Rhône, le Var, et le Vaucluse). Un circulateur inclus dans la pompe à chaleur géothermique fait circuler l'eau glycolée dans dans les tuyaux en plastique : cette eau capte ainsi de l'énergie stockée dans le sol. Ce système est appelé pompe à chaleur Eau-Eau.

La configuration des tuyaux du capteur peut adopter différentes formes. La zone de captage représente environ 2 fois la superficie à chauffer, elle nécessite la réalisation d'un terrassement. 

 

La géothermie à captage horizontal demeure la meilleure s'il y a assez d'espace disponible sur le terrain. D'un point de vue technique, les capteurs horizontaux fonctionnent vraiment bien. Ils sont aussi que le chauffage par capteurs verticaux, et d'un point de vue financier, cette source de chaleur est bien moins onéreuse. Les capteurs de chaleur de la surface du sol sont aussi réputés pour leur fiabilité et présentent une longue durée de vie.


La géothermie à captage vertical

La géothermie par sondes verticales consiste à réaliser des forage verticaux. La profondeur et le nombre de forages seront déterminés par la puissance de la pompe à chaleur géothermique. Des sondes géothermiques en forme de U sont ensuite placées dans chaque forage, et rempli d'un matériau à conductibilité thermique élevée. Dans la plupart des cas, un mélange de ciment/béton est utilisé. Il est particulièrement important que le forage soit complètement rempli depuis le fond jusqu'à la surface, sans aucun vide. Les sondes sont ensuite reliées à la pompe à chaleur.

 

Pendant l'exploitation, l'eau glycolée qui circule dans les sondes transporte la chaleur du sol vers l'évaporateur de la pompe à chaleur. La profondeur des forages est généralement comprise entre 40 et 100 mètres, car au delà de 100 mètres des permissions spéciales sont exigées. Chaque forage doit être espacé de 10 mètres.


La géothermie sur nappe phréatique

Le principe consiste à pomper de l'eau souterraine dans une nappe phréatique par l'intermédiaire d'un forage et d'une pompe. L'eau de la nappe phréatique est extraite par un forage puis (généralement) réinjectée dans le sol via un second forage situé après la pompe à chaleur. L'avantage de cette technique est la température de élevée de l'eau dans les nappes phréatiques, qui induit une puissance supérieure et un meilleur COP pour la pompe à chaleur.

 

A une profondeur de 10 mètres ou plus, par exemple la température de l'eau des nappes phréatiques ne varie que très légèrement, entre 10°C et 14°C en France. En fonction de l'emplacement du forage et de la profondeur à laquelle l'eau de la nappe phréatique est prélevée, la température de l'eau est normalement à peine inférieure de quelques degrés à la moyenne en hiver. Lorsque l'eau des nappes phréatiques est disponible en quantités suffisantes, à une qualité suffisante et à une profondeur raisonnable, cette source de chaleur s'avère particulièrement efficace du point de vue de son comportement thermique.

 

Avant le début des travaux de forage, un essai de forage doit être réalisé afin d'étudier la géologie, y compris la profondeur et l'épaisseur des couches de soutien des nappes phréatiques qui sont compatibles pour l'extraction de l'eau, et la composition chimique de l'eau. L'eau doit être disponible en grandes quantités. Pour cela il est nécessaire de tester le forage pendant 2 à 3 jours. Les besoins en eau sont approximativement de 200 litres/heure pour chaque kW de puissance calorifique. Le niveau de la nappe phréatique d'extraction ne doit pas être trop profond, car l'énergie de pompage nécessaire serait excessive.